Pour celles qui me connaissent déjà, je suis Miss VDI. Mais avant tout, VDI, qu’est-ce-que c’est ?


Des initiales barbares pour désigner la vente à domicile, et plus particulièrement les vendeurs à domicile, qui, comme le « I » l’indique, sont indépendants. Et oui, à la fois représentants d’une marque, et à la fois indépendants, c’est-à-dire avec une certaine liberté.

Aujourd’hui, je ne me lancerai pas dans des explications plus poussées du statut de  VDI, je vais me contenter de vous dire que la vente directe à domicile existe depuis de nombreuses années et présente de nombreux avantages pour tous : le client comme le vendeur. Le vendeur, qui exerce cette activité à temps plein ou en complément de salaire, bénéficie de différents avantages en fonction des sociétés qui peuvent lui faire gagner aussi bien de l’argent que des produits de la marque. Le client, quant à lui, bénéficie non seulement d’une démonstration unique, chose que vous ne retrouverez pas chez Darty ou en cliquant sur le net, et une qualité de SAV indéniable. Et histoire d’illustrer mes propos, voici une petite anecdote.

Madame Tartenpion aime cuisiner pour sa famille. Elle a un mari et deux enfants, mais elle travaille beaucoup et n’a pas énormément de temps à consacrer à la cuisine. Elle décide donc d’aller assister à une réunion Tupperware chez sa meilleure amie qui reçoit une conseillère culinaire. Là-bas, la conseillère lui apprend à faire 3 recettes de l’entrée au dessert, en moins de 30 minutes, grâce à 3 produits du catalogue. Emballée, la cliente, qui a pu voir, essayer et déguster, se laisse tenter par les produits et passe commande. Elle sera livrée 8 jours plus tard par son amie, ce qui sera en plus l’occasion de boire un café avec elle et papoter un petit peu. Les mois passent, la mère de famille utilise quotidiennement ces produits Tupperware pour faire des petits plats à toute sa famille, et le drame arrive quand un des produits se met à dysfonctionner. Allez hop, un petit coup de fil à sa conseillère culinaire, qui se déplace chez elle pour voir d’elle-même le problème et poser un diagnostic. En fonction du type de problème, la conseillère pourra soit envoyer le produit en SAV qui sera alors échangé à neuf, soit la dépanner car il s’agirait alors que d’une mauvaise utilisation. Au passage, la conseillère en profite pour faire découvrir une nouvelle recette à sa cliente, qui ravie, va pouvoir varier les plaisirs et optimiser l’utilisation des produits.
Voilà, c’est ça, la vente directe.

Pour ma part, je pense être tombée dedans quand j’étais petite, ma grand-mère paternelle étant une fan de Tupperware, le flambeau ayant ensuite été repris par ma mère, qui a aussi accueilli des réunions d’autres marques de produits ménagers, produits à pâtisseries, cosmétiques, etc. Mon père, étudiant, a vendu la Bible en porte à porte ! Alors, je pense qu’ils ont dû me transmettre la fibre et le goût du contact. Car être VDI c’est avant tout de la communication et aimer le contact avec l’autre. Alors, quand je suis arrivée sur une grande ville telle que Lyon, que j’étais étudiante et que j’avais envie de me faire des sous de façon non contraignante, j’ai sauté le pas en signant avec une marque de matériel de Scrapbooking : Stampin’Up ! Ainsi, depuis 2009 je suis tombée dedans, et 5 ans plus tard, je suis désormais VDI pour 3 marques différentes : les loisirs créatifs avec Scrap Plaisir, la cuisine avec Tupperware, et la féminité avec Frédéric M. Et je m’éclate. Je ne me prends pas la tête, je bosse au gré de mes envies et de celles de mes clientes & hôtesses.

1004958_10152200489619872_1335107681_n

1511717_10152200487664872_104121786_n

1779286_10152200487524872_1931984621_n


Et voilà qu’arrive septembre, le mois de la rentrée pour tout le monde, ou presque ! C’est donc le moment, pour tout bon VDI qui se respecte, de commencer à s’organiser. Ainsi, je vous propose, tout au long des prochaines semaines, de vous livrer mes petites astuces d’organisation en tant que VDI. Et aujourd’hui, nous allons commencer par le plus simple, selon moi : la relance auprès de ses clients.


L’été est passé, pendant 2 mois, votre activité a tourné un peu au ralenti, au gré de vos vacances et de celles de vos clients. Même votre société a levé le pied : moins de promos, des livraisons plus longues, des réponses à vos questions moins rapides. Mais voilà, le boom de septembre arrive, tout le monde ajoute son petit grain de sel : l’école, les activités périscolaires, l’inscription à un sport, la reprise d’un rythme normal, et si on n’anticipe pas suffisamment tôt, on vous répondra qu’il n’y a plus un seul créneau de libre avant octobre pour dater une réunion. Sauf qu’en septembre, votre société a mis le paquet et propose de supers offres irrésistibles !
En août, prenez avec vous votre fichier client. Faites une liste de tous les clients à relancer par mail, par téléphone ou par courrier. Quoi de mieux que l’envoi d’une petite carte postale accompagnée des promos de la rentrée pour souhaiter une belle fin d’été à vos plus fidèles clients ? Pour les autres, un petit mail avec le fichier PDF des offres de septembre, une incitation à prendre un RDV en proposant d’ores et déjà les dates auxquelles vous êtes disponibles, et le tour est joué ! Et dès la rentrée, on prend le temps d’appeler nos hôtesses afin de prendre des nouvelles et de dater une réunion dans le mois. Car il n’y a aucun doute que vos clients de la rentrée seront vos anciens clients. L’heure de partir en quête de nouvelles personnes à inscrire dans votre fichier viendra après, notamment en distribuant des flyers à la sortie de l’école ou en déposant des affiches chez vos commerçants de quartier.


Si vous aussi, vous êtes VDI, partagez avec nous vos astuces pour relancer vos clients et ainsi planifier de nombreuses réunions pour l’automne.

signature_blog_marine_05
http://ceciestunjournalintime.blogspot.fr/